Astuces concours

Concours : Comment Bien se Préparer pour Éviter le Stress.

La saison des concours hippiques reprend ! Et avec elle ces petits moments de stress car il n’est pas toujours facile de gérer tous les préparatifs. Surtout si c’est votre 1er concours !

Je vous donne ici mes petites astuces pour ne jamais partir en stress sur un concours.

Alors, que vous soyez de la team “Méga stress” ou plutôt de la team “Coool, on a large le temps”, voici plus de 25 trucs malins pour vous préparer avant le jour J.

Que vous soyez plutôt CSO, dressage, CCE, voltige, pony-games, hunter ou trec, avec ça, plus d’oublis et plus de crises de panique à 3 minutes d’embarquer !

Prêt à enfiler votre tenue d’apparat ? Alors suivez-nous pour être serein lors de votre prochaine épreuve :

Jour J-2

  • Vérifiez et nettoyez son matériel. Il serait dommage d’arriver en concours avec un matériel sale ou défectueux. Pour éviter cela, on peut nettoyer et nourrir ses cuirs avec ce baume naturel DIY super facile à réaliser.
  • Nettoyez et désinfectez le matériel de pansage. En moins d’une heure et sans faire le moindre efforts, vous pouvez désinfecter toutes vos brosses, étrilles, cure-pieds avec cette astuce simplissime.
  • Vérifiez (et laver) sa tenue de concours. Si c’est le premier concours de la saison, vérifiez que votre tenue vous va encore (hé oui, les tartiflettes hivernales sont parfois traîtres). Si votre polo en coton blanc a jauni, passez-le en machine avec du bicarbonate de soude.
nettoyer pantalon blanc cheval
  • Faites un sac de vêtements de rechange. Quel que soit le temps, prévoyez un sac avec du rechange : polo, chaussettes, pull, pantalon blanc paire de basket et une tenue “civile”. Vous serez ravie de la trouver s’il fait très chaud plutôt que de mijoter dans un pantalon collant toute la journée 😉
  • Vérifiez le camion et votre itinéraire. Un petit coup d’oeil rapide aux pneus et aux niveaux du camion…et surtout à l’itinéraire à suivre. Ce n’est pas le moment de se perdre à quelques heures de son épreuve !
  • Préparez une trousse pharmacie. Une pour vous et une pour votre cheval. On ne vous le souhaite pas, mais ça peut toujours servir. D’ailleurs, si elle est conservée dans un endroit sans variations de températures, elle peut rester dans le camion plusieurs semaines.
  • Rédigez une fiche de renseignement. Elle contient votre nom, prénom, personne à prévenir en cas d’urgence, produits auxquels vous êtes allergique, groupe sanguin (même s’il est toujours retesté)… Une par personne qui fait le concours à vos côtés et chacune dans un pochette étanche dans un endroit accessible et visible du camion.
  • Préparez un sac malin. Vous savez, le genre de truc qui peut vous sauver de n’importe quelle situation, un peu comme si vous étiez le MacGyver de l’équitation (couteau suisse, paire de ciseaux, corde, ficelle, allumettes, chargeur de rechange ou batterie solaire, multiprise, couverture de survie, sac poubelle, tire-tique
  • Prévoyez du matériel en double. Cure-pied, étrivières et paire de rênes de rechange, tapis blanc…en cas de matos qui pète, ça évitera de devoir en acheter un neuf chez le vendeur ultra cher du concours.

Jour J-1

  • Faites les pions. Petit rituel euphorisant des veilles de concours : la séance pions ! Pour que votre travail tienne toute la nuit et toute la journée suivante, utilisez cette astuce 100% récup et ultra efficace.
  • Mettez le matériel dans le camion ou la malle. Tout doit être prêt pour ne pas avoir à courir partout le jour J à 5h du mat !
  • Préparez le foin. Mais aussi le granulé, des seaux, vos attaches et des bidons d’eau si besoin.
  • Mettez les protections de transport devant le box. Là encore, ça vous évitera de les chercher à 5h du mat en retournant toute la sellerie. Idem pour la couverture de concours.
  • Et n’oubliez pas votre tapis aux couleurs de l’Astucerie de l’écurie !
tapis bleu brodé
  • Préparez votre sandwich. Etape ô combien importante pour ne pas succomber au régime saucisses/frites à 1 million d’euro de la buvette. Si vous avez la chance d’avoir un camion équipé, préparez une salade ou un plat chaud que vous serez ravi de trouver entre deux épreuves ! Et pourquoi ne pas investir dans un gros thermos à remplir de café ou de thé pour toute l’équipe ? Et n’oubliez pas quelques petites douceurs pour l’heure du goûter 😉
  • Mettez une copie papier de votre reprise de dressage dans la malle de pansage. En cas de trou de mémoire, il n’y aura pas de panique à bord !
  • Emportez un chargeur de rechange. Et n’oubliez pas votre appareil photo bien chargé !
  • Mettez un tableau blanc et un stylo effaçable dans le camion pour noter les ordres de passage de toute l’équipe.
  • Détendez votre cheval tranquillou pour éviter de l’épuiser la veille du concours

C’est le Jour J

  • Mettez votre réveil 😉 Vous avez remarqué comme il est moins difficile de se lever à 5h le dimanche qu’à 6h en semaine ???
  • Faites un pansage rapide. Puis mettez les protections.
  • Faites en sorte d’arriver 1h avant votre première épreuve pour ne pas être dans le stress.
  • Une fois arrivé, mettez les chevaux au box. Simon Laforet – que vous connaissez grâce à cette interview – les laisse dans le camion pour les protéger de la chaleur ou des intempéries s’il n’a pas de box loués.
  • Vérifiez régulièrement l’eau.
  • Reconnaissez les installations pour ne pas perdre de temps, surtout si le terrain est très grand comme à Lamotte ou à Fontainebleau. Détail important : vérifiez où est la buvette 😂
  • Vérifiez l’ordre de passage qui a pu changer et le noter sur le tableau blanc.
gestion paddock concours
  • Vérifiez votre carrière de passage, notamment pour les dresseurs.
  • Rendez vous à la détente au bon moment (pas 1h avant), mais environ 20 numéros avant son passage en CSO.
  • Détendez “malin” grâce à cette vidéo de Terre de Sport Équestre 
Comment faire une bonne détente

Et voilà ! Maintenant, c’est à vous de jouer 💪

N’oubliez pas que le concours est un jeu et qu’il n’y a d’enjeux que ceux que vous vous mettez ! Si ce n’est pas votre métier, le concours doit rester une fête. Faites-vous plaisir.

N’oubliez pas de bien vous entrainer régulièrement. Pour cela, on vous conseille ces deux formations imaginées par deux cavaliers/coachs pro pour progresser :

Promo : -50%

👉 Ces astuces pour bien se préparer avant un concours hippique vous ont aidées ? Partagez-les avec vos amis, ou donnez-nous les vôtres sur nos réseaux sociaux :

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *