disciplines équestres à essayer
Tout pour le Cavalier

4 Disciplines Équestres à Tester Absolument (pour sortir des sentiers battus)

Marre du dressage ou du saut d’obstacle ?

Et si on profitait des vacances pour tester et se lancer dans de nouvelles disciplines équestres ?

Avec les longues journées qui nous attendent, c’est l’occasion rêvée.

On vous présente 4 activités à tester sans attendre avec votre monture favorite.

1. L’equifeel, pour renforcer la relation avec votre cheval

cheval noir exercices d'equifeel faciles

Vous avez toujours rêvé de ne faire qu’un avec votre poney préféré, mais avez-vous pensé à tester l’equifeel ?

L’objectif de cette discipline est de renforcer le lien entre le cavalier et la monture. Et si votre moitié humaine n’aime pas l’idée de devoir monter à cheval, sachez que l’equifeel peut être un bon compromis, puisque cette pratique se fait à pied. 

Et comme on est sympa, on a testé pour vous et on vous a dégoté quelques exercices pour débuter dans cette discipline.

  • Exercice 1. L’idée est ici de tenir en longe son cheval, dans le calme. Petit à petit, lâchez votre prise, de manière à ce que votre cheval vous suive de lui-même. Et pour la petite astuce, une carotte cachée dans votre poche pourra sûrement vous aider au départ !
  • Exercice 2. Avant de se mettre en selle, on réalise généralement quelques exercices pour s’assurer que le cheval est réceptif. Ici, on le fait aussi, mais l’objectif est de le faire sans forcing.
  • Exercice 3. Les obstacles. On ne parle pas ici de spa ou d’oxer de Grand Pris, mais d’embûches que vous pourriez rencontrer lors d’une balade, par exemple. L’equifeel vous permettra d’apprendre à votre cheval à marcher sur une bâche sans qu’il n’éprouve de difficultés.
  • Exercice 4. Pour ce dernier exercice, l’objectif est de revenir sur la liberté. Travaillez les transitions en débutant avec une longe, puis sans.

Bien évidemment, d’autres exercices pourront être mis en place au fur et à mesure de votre progression.

Ce qu’on a aimé :

Le top, c’est que l’equifeel s’adresse à tout le monde, cavalier ou non, débutant ou confirmé.

Le côté ludique peut plaire aux petits comme aux grands…mais aussi aux chevaux qui sortent de leur routine. En plus, pas besoin de beaucoup de matos pour s’amuser… de la simple récup fait parfaitement l’affaire.

J’ai adoré la connexion qui se crée avec le cheval (inconnu lors de cet essai), mais aussi de percevoir mon potentiel d’adaptation et de progression…on en apprend aussi sur soi en pratiquant l’equifeel 😉

2. Le western, pour faire comme Lucky Luke  

équitation western initiation au barrel racing

Vous avez vu et revu Heartland et rêvez encore et toujours de profiter de grandes chevauchées dans les champs, assis confortablement dans votre selle western ?

Sachez que les centres équestres proposant de la monte western sont nombreux en France. Et pour trouver le plus proche de chez vous, on vous donne rendez-vous sur https://france-western.fr/.

Alors que cette monte se démocratise, la FFE s’efforce de répondre aux attentes des cavaliers. Elle propose ainsi de plus en plus d’épreuves sportives. Parmi elles, on retrouve notamment le reining ou le barel race.

Et pour avoir pratiqué un peu le premier, on ne peut que vous encourager à y aller. Vous pourrez ainsi apprendre les figures de base telles que : 

  • Le sliding stop. 
  • Le spin. 
  • Le roll back. 

Les sensations sont garanties, notamment lorsque votre monture lancée en plein galop fera une glissade pour s’arrêter.

N’oubliez pas de vous cramponner au pommeau, vous pourriez être surpris la première fois ! Quant à celles et ceux qui chercheraient encore plus de sensations, on vous conseille de tester le barel race. Le parcours, en trèfle, doit être réalisé le plus vite possible. Mais attention, n’oubliez pas de tourner autour des barils.

Et si les activités à adrénaline, ne sont pas forcément votre fort, ça peut être l’occasion de découvrir ces fabuleux Quarters et Paints horses dans d’autres disciplines comme le Western Pleasure ou le Trail. Deux activités plus calmes qui s’apparentent plus à notre traditionnel dressage.

Ce qu’on a aimé :  

Le western, c’est une multitude de discipline, et il y en a pour tous les goûts !

Et même, si à l’origine, c’est une équitation de travail, les écuries ont bien compris la dimension “loisir” qu’on peut lui donner.

L’impression de “réussir” les exercices assez vite est très satisfaisant. La technique très différente est aussi super intéressante à découvrir!

3. Le mountain trail, pour mieux appréhender les balades

chevaux traversant une rivière moutain trail

Les balades en pleine nature, c’est votre dada ? Ca tombe bien, la prochaine discipline qu’on vous propose de découvrir se déroule en extérieur.

Le mountain trail, ça vous dit quelque chose ? Non ? Alors voici quelques informations pour éclairer votre lanterne.

Il s’agit d’un parcours d’obstacles de montagne. Si votre poney est à l’aise en extérieur, vous devriez donc tester ça de toute urgence.

Parmi les exercices les plus connus, on retrouve l’ouverture et la fermeture d’une porte ou d’un portail, mais aussi le franchissement d’un pont. Le gros plus de cette discipline est qu’elle développe l’équilibre du cavalier, ainsi que celui de la monture.

On a aimé :

Le pouvoir de cette discipline, c’est de renforcer la confiance et la complicité cheval/cavalier : on doit apprendre à se faire confiance dans toutes les situations.

Là encore, pas besoin d’être Galop 7 pour pouvoir apprécier et réussir les exercices.

Le plus : l’atout pleine nature, les terrains variés pour assurer le pied du cheval et la possibilité de pratiquer seul ou en groupe.

4. Le Ride & Run, pour alterner monte et course à pied

cheval avec un vélo - ride and run discipline équestre

Enfin, on ne pouvait pas terminer cet article sans vous parler du Ride & Run. Cette nouvelle discipline est un mixte entre running et équitation.

L’idée est donc de la pratiquer en binôme, puisque vous alternez entre monte et course à pied. Alors oui, on vous voit grimacer à l’idée de devoir travailler votre cardio plus que d’habitude, mais le jeu en vaut la chandelle.

Et pour la catégorie de personnes qui auraient en horreur le running (et dont on fait partie), il existe une alternative à vélo. Si vous cherchez une activité à réaliser avec votre maman ou votre copain, c’est sûrement vers le Ride & Run qu’il faut vous tourner.

La seule condition est de savoir trotter enlevé. Et pour vous donner un peu plus envie de tester, prenons l’exemple d’une compétition en Club 4 :

  • La course se déroule sur 1 km.
  • Le changement entre course et monte se fait tous les 250 mètres.
  • Le parcours est balisé.

On a aimé :

Le partage avec un membre de la famille cavalier peu aguerri : chacun s’implique dans la passion de l’autre.

La complémentarité des deux sports…d’ailleurs si vous êtes cavaliers de concours, ça ne vous fera point de mal !

La possibilité d’adapter les difficultés en variant le terrain et les exigences de timing.

À vous de jouer !

Si l’une de ces disciplines vous fait de l’œil, rendez-vous sur le site de la FFE. Et, de notre côté, on attend vos retours et vos photos 😉

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.