C’est la rentrée : le bon moment de choisir un sport pour soi ou pour ses enfants.

Pourtant, on entend souvent que l’équitation n’est pas un sport, ou qu’elle est destinée aux riches.

Mais non ! Cassons les idées reçues !

Voici 10 bonnes raisons de pratiquer l’équitation, qu’on soit adulte ou enfant, qu’on ait 7 ou 60 ans, que l’on soit sportif ou non. Allez, tous à cheval :

1. On est proche de l’animal

L’un des attraits de l’équitation, c’est bien la présence du cheval. Cet animal noble et puissant, tellement attachant. Et les enfants ne s’y trompent pas : ils sont attirés par les poneys comme des aimants. Garçons ou filles aiment à caresser, coiffer la crinière, discuter à voix basse avec leur petit compagnon.

On ne va pas se mentir, pour les adultes, c’est la même chose 😉

2. On est proche de la nature

L’autre grand argument de l’équitation est la proximité avec la nature. Les animaux, bien sûr, mais aussi les champs, la forêt, les chemins… Quoi de mieux qu’une bonne balade pour se vider la tête, écouter les oiseaux, regarder les autres animaux moins effrayés par le cheval que par un humain seul. Un beau coucher de soleil par-dessus tout ça et vous êtes les rois du monde !

Le meilleur moment pour se recentrer, réfléchir, répondre à des questions qui nous turlupinent ou même se sentir inspiré !

3. On pratique un sport individuel mais à 2

On critique souvent l’équitation pour sa pratique individuelle qui ne conviendrait pas aux enfants solitaires. Possible…pourtant, c’est un sport qui se pratique à deux. Et pas avec n’importe qui : avec un animal pas toujours disposé à faire ce que l’on veut et avec qui il faudra trouver une façon de “dialoguer”.

garçon heureux sur son poney noir, équitation pour les enfants

4. On apprend à être calme

Si l’on apprend à se faire comprendre et obéir à cheval, on apprend aussi à être clair et précis dans ses demandes. Et cela avec le plus grand calme possible. Vertus appréciables dans la vie “de piéton” que les cavaliers sauront retranscrire à coup sûr, notamment dans leur vie pro !

5. On gère mieux les relations de groupe

L’équitation, c’est aussi une équipe. Que ce soit au club ou en concours, on n’est jamais seul. L’aide peut venir de partout !

En contrepartie, il faut aussi savoir concilier les désirs de chacun, accepter les failles de ses partenaires et apprendre à les soutenir, savoir gérer les différentes personnalités du groupe. Bref, une bonne école de la vie en matière de relation avec autrui.

6. On apprend à se dépasser

Quel cavalier n’a jamais entendu la fameuse phrase : “quand tu tombes, il faut remonter immédiatement”. Si ça, ce n’est pas une leçon de persévérance et de dépassement de soi… Quand on fait du cheval, on est toujours confronté à une nouveauté – qui peut faire peur – mais qu’il va falloir affronter d’une manière ou d’une autre. On y arrive, plus ou moins bien, plus ou moins rapidement, mais on y arrive ! Et c’est cette petite victoire qui nous rend si fier !

Encore une fois, ces qualités de persévérance, de prise de décision et de ténacité sont vraiment monnayables dans la vie courante et professionnelle. Et ce n’est pas rien de nos jours !

7. On assimile le respect de l’animal

Comme on l’a dit plus haut, l’équitation est le seul sport qui se pratique en couple avec un animal. Animal qui n’a pas les mêmes habitudes, fonctionnements, façons de réagir, besoins… Se mettre à l’équitation, c’est aussi se mettre à l’écoute de son cheval. Il va donc falloir le comprendre, anticiper ses besoins et agir dans le plus grand respect de son bien-être.

petit garçon de 4 ans en tenue du cheval avec un poney gris. quel sport faire faire à son enfant ?

8. On accepte de respecter les consignes

À cheval, on ne fait pas n’importe quoi ! Il y a, au départ, un professionnel qui donne des consignes, des ordres et des conseils pour qu’on puisse apprendre et comprendre les codes de l’équitation, quelle que soit la discipline. Ne pas respecter une consigne, c’est s’exposer à quelques soucis plus ou moins graves à court terme. En effet, il ne faut pas oublier que le pro qui vous encadre connaît ses chevaux par coeur : s’il vous dit d’avoir un main très légère, ce n’est pas pour rien 😉

9. On travaille sa souplesse, son équilibre et la coordination des mouvements

Qui a dit que l’équitation n’est pas un sport ? Mettez n’importe quel novice à cheval, il va découvrir des muscles dont il ne soupçonnait pas l’existence, et s’apercevoir que l’équilibre et la souplesse font partie des choses à travailler.

Oui, le cheval peut aider à se muscler le dos, les cuisses et les abdos en profondeur. Découvrez l’article complet ici. Mais aussi à parfaire sa posture en anticipant le mouvement du cheval et en gardant l’équilibre. Avec les années et la pratique, la dissociation des membres (avec les aides) devient un nouveau défi. Bref, à cheval, vous ne ressemblerez pas à Musclor, mais vous serez tonique grâce à une musculature profonde.

Pour vous aider à garder souplesse et musculature, voici nos 4 exercices faciles à faire régulièrement !

10. On pratique un sport très diversifié

L’équitation c’est plus de 20 disciplines telles que le cross, l’attelage, le dressage, l’equifeel, la rando, le horseball et j’en passe. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges. On peut même en pratiquer plusieurs en même temps car elles ne font pas appel aux mêmes sensations et ne nous apportent pas les mêmes choses.

Si on commence en général en manège pour apprendre les bases, la plupart des clubs proposent des initiations aux autre disciplines équestres. Ça permet de rapidement s’orienter vers l’une ou l’autre en cas de coup de coeur !

➡️ Si je me mets à l’équitation à la rentrée, ça va me coûter combien ?

Faire du cheval s’est bien démocratisé. En 25 ans, le matériel de base et la pratique sont devenus accessibles.

Pour la tenue, il vous faudra 2 indispensables : la bombe et le pantalon. Pour le reste, un équipement de sport classique peut faire l’affaire dans un premier temps afin de limiter les frais. Pas besoin d’être équipé comme un Mylord si on a pris 5 séances découvertes 😉 Regardez dans les clubs, il y a beaucoup d’annonce de matos d’occasion !

Pour les cours, il faudra s’acquitter d’une licence fédérale (36€ pour les majeurs et 25€ pour les mineurs), d’une cotisation à un club (très variable selon les clubs et les régions mais environ 50€) et d’une carte de 5 ou 10 leçons ou d’un forfait (en moyenne 170€ les 10 leçons). Soit, dans notre exemple environ 260€ pour une inscription+la licence+10 cours collectifs.

➡️ À partir de quel âge peut-on commencer ?

Les clubs proposent des cours “baby pony” dès l’âge de 3 ans. En général, les cours vont de septembre à fin novembre et de fin mars à juin pour éviter l’hiver peu agréable pour les tous petits.

Et on peut monter à cheval aussi longtemps qu’on le veut (et qu’on en a envie). Regardez la Reine d’Angleterre qui monte encore à 95 ans !

Elisabeth d'Angleterre à cheval à 95 ans sur un cheval noir

Look Équestre : Comment Assortir les Couleurs pour Mettre son Cheval en Valeur (et Éviter la Fashion Georgette) !

Comment bien assortir les couleurs pour mettre en valeur le cheval et le cavalier, tout en évitant les fautes de goût. Voici notre guide “mode équestre” pour être “So Chic” à cheval !

Comment j’ai Économisé sur mon Budget Cavalier…pour m’offrir le stage de mes rêves

Cette nouvelle selle, ce stage avec un pro vous font de l’oeil ?
Oui, mais c’est vraiment impossible de se l’offrir 💵 On vous révèle ici comment économiser jusqu’à 1000 € en 4 mois sur son “budget cavalier”. Et tout ça, sans se priver !

Halloween : 8 Déguisements et 15 Idées d’Activités pour les Poney-Clubs.

Envie d’organiser une soirée effrayante aux écuries pour Halloween ? Voici 8 idées de déguisements et 15 activités pour les petits cavaliers des poney-clubs.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Vous aimez l'Astucerie de l'Écurie ? Suivez-nous !