Faire ses produits naturels pour le cheval
Soin Naturel du Cheval

Pourquoi (et comment) je suis passée aux Produits Naturels pour mon Cheval.

[et_pb_section fb_built=”1″ _builder_version=”4.5.1″ _module_preset=”default”][et_pb_row _builder_version=”4.5.1″ _module_preset=”default”][et_pb_column _builder_version=”4.5.1″ _module_preset=”default” type=”4_4″][et_pb_text _builder_version=”4.5.1″ _module_preset=”default” hover_enabled=”0″]

Pourquoi avoir choisi le “tout naturel” ? Cette question, on me la pose souvent. Ce sont d’ailleurs les personnes les plus perplexes : faire du cheval sans dépenser, sans avoir un placard plein de flacons de produits miracles ce n’est pas possible…et pourtant !

Alors voici comment, on peut y arriver. Attention, on vous raconte tout 😉

Pourquoi ce choix ?

Pour être tout à fait honnête, il n’y a jamais eu de « passage » au tout naturel pour moi. Pourquoi ? Tout simplement car j’ai toujours vu ma famille faire comme cela. En gros, je suis tombée dedans à la naissance comme Obélix. Du plus loin que je me souvienne, les remèdes naturels, les astuces système D ont toujours été de mise pour mon père, mon grand-père et mon arrière-grand-père. C’est lui qui, par amour pour ses chevaux de travail mais sans avoir de grands moyens, a réussi à leur offrir, à tous, une retraite bien méritée sans passer par la case « saucisse ». C’était lui le roi du produits DIY pour les chevaux, des astuces de bout de ficelles et super malines pour entretenir le matériel et il a transmis cela de génération en génération. 4 pour être exacte ! Vous vous demandiez pourquoi le logo de l’Astucerie de l’écurie  représentait un petit cheval ficelle ? Hé bien, maintenant vous savez. Une sorte d’hommage à cet homme de la terre qui a su transmettre son amour des chevaux et de la nature à sa famille.

C’est à partir de ces connaissances de bases, et parce que mon respect de la nature s’est développé très tôt que j’ai cherché à en savoir plus. À cela s’ajoute un événement qui m’a définitivement convaincue que cette voie était la bonne : mon premier job.

Histoire de la jouer simple, j’ai choisi d’aller travailler dans un pays inconnu, avec une langue que je n’avais jamais entendue de ma vie, et dans un domaine complètement nouveau pour moi. J’ai toujours aimé les défis 😀 Voilà comment je me suis retrouvée un beau matin de septembre en Croatie avec des missions culturelles dans un pays qui se relevait juste de la guerre – autant dire que c’était pas gagné ! J’y ai découvert des gens admirables, une culture immensément riche, et une façon de vivre qui m’a séduite. Le partage, l’entraide, le système D, l’amour de son terroir et de sa terre. J’ai été intégrée à la vie locale en quelques semaines. J’ai, par exemple, troqué des cours de français contre des cours de botanique et j’ai appris à faire des crèmes en tout genre, des sirops, des shampoings… Bref, une vie très spartiate, souvent difficile au quotidien car il n’y avait aucun confort ni aucun moyen, mais tellement authentique !

soigner son cheval au naturel avec des remèdes de grand-mère DIY et facile

En rentrant, j’ai continué à vivre de la même manière. Et ce qui était valable pour moi est devenu valable pour mes animaux. C’est là que j’ai fait se rejoindre ces deux morceaux de vie : celui de mon enfance avec les recettes familiales et celui de ma vie croate.

A partir de là, terminé les produits chimiques pour le corps ou pour l’entretien. Terminé les trucs qui arrachent la peau et la carte bleue.

Comment faire au quotidien ?

Il suffit d’avoir les quelques produits de base dans ses placards pour pouvoir tout faire. J’ai en présenté 4 dans cet article, mais on pourrait ajouter l’aloe vera, le miel ou le savon de Marseille par exemple. À partir de là, vous n’avez besoin de rien d’autre, car mélanger du vinaigre de cidre dans de l’eau, par exemple, est le plus merveilleux des démêlants/lustrant qui existe pour la crinière. Inoffensif pour le cheval, pour vos mains, pour la planète et pour votre budget. Je ne sais pas ce qu’on pourrait vouloir de mieux ?

En connaissant les éléments naturels et leur synergie, on finit très vite par se concocter ses propres recettes miracles.

Est-ce que ça coûte vraiment moins cher ?

Oui, très clairement. Sauf qu’au départ il faut acheter les produits de base, alors on a l’impression de faire des dépenses inutiles. Mais après, quand on sait qu’une boîte de percarbonate (6€/kg en moyenne) ou l’huile de coco (environ 10€/litre) va durer des mois voire des années…

Comment commencer ?

L’important est de le faire sans contrainte. Commencez par un produit dont vous avez besoin, qui vous fait envie ou que vous n’aimez plus dans le commerce. Parfois, les premiers essais ne sont pas concluants. Ce n’est pas grave, on peut recommencer ou essayer une autre recette. Très vite, vous saurez ce qui vous convient ou convient à votre cheval et vous trouverez le bon produit DIY. Et voilà ! Le premier pas est franchi ! Et ce n’est que le premier d’une longue série, car vous vous prendrez vite au jeu.

Est-ce que ça prend du temps ?

tous les produits naturels pour les chevaux

Un peu. Évidemment, ça en prend un peu plus que d’acheter un baume pour cuir tout fait dans le commerce. Tiens bon exemple ! Ce baume prend, chrono en main, 6 minutes à préparer. Oui, oui, vous avez bien lu : 6 minutes. (D’ailleurs, si on calcule le temps de prendre la voiture, d’aller au magasin pour acheter le produit et de revenir, on tient dans les 6 minutes ? Pas sûre ) Alors, celui qui me dit qu’il n’a pas 6 minutes dans sa semaine ou son week-end n’est qu’un fieffé menteur. Ou c’est plutôt la plus belle des excuses pour ne pas tenter ce fameux premier pas.

Petite confession : je suis la pire des feignasses qui existe. Si un truc me demande trop d’efforts, je ne le fais pas. Alors si moi, qui ai eu jusqu’à 3 jobs en même temps, j’ai réussi à toujours préparer les produits pour toute la family, je vous jure que tout le monde peut le faire ! C’est d’ailleurs pour cela que je propose toujours sur le site des recettes très simples et rapides à faire.

Est-ce que ta famille te suit dans ton délire ?

Non, au départ, personne ne me suivait dans ce « délire ». Je l’ai fait pour moi uniquement, et par conviction. Quand je montais en club, on m’a parfois regardé avec un sourire compatissant : pauvre fille qui a un placard vide ! Mais qui venait-on voir en cas de fourchette pourrie, de crinière qui desquame, de piqûre de taon ? Hééééé bah oui !

Et puis, petit à petit, des amies ont sauté le pas, mon conjoint aussi… (Je jure qu’ils n’ont pas été torturés ! ) 😀

Au final, chez moi on ne trouve plus aucun produit cosmétique (ah si, il reste le dentifrice pour lequel je n’ai pas encore trouvé de recette qui me convienne…si quelqu’un en a une, je prends), plus de produits nettoyants, plus de lingettes désinfectantes…etc. Et à la sellerie, vous l’avez compris, il n’y a plus rien d’autres que les produits de base évoqués plus haut.

Est-ce que je suis sale ? Non ! Est-ce que je pue ? Non plus ! Est-ce que j’ai l’air d’avoir passé les 5 dernières années à Woodstock ? Bien au contraire ! Est-ce que mes chats sont en mauvais état ? Pas vraiment, si vous voyez ce que je veux dire 😉 Et mon Alezan Géant ? Il poursuit sa vie de cheval de sport label « 100% débrouille » avec ses friandises maison, son démêlant à crin maison, son shampoing anti-gratouille DIY et même son cavalier – pourtant au top du consumérisme – y trouve son intérêt, c’est dire ! Ah oui, car l’Alezan Géant fait le bonheur d’un cavalier pro avec lequel il s’éclate et progresse vite.

L’adaptation est-elle facile ?

Il peut y avoir une phase de transition où l’on se dit : « Mon dieu, mais c’est affreux » ! Mais il ne faut pas abandonner le temps que la peau ou la crinière s’adaptent. Et par expérience, il ne faut pas longtemps. La chose importante est d’éviter les mélanges. Par exemple, ce démêlant maison au vinaigre fait très mauvais ménage avec un démêlant cracra bourré de parabènes ou autres joyeusetés. Comment faire ? Laver la crinière à l’eau tiède, éventuellement avec un peu de bicarbonate dans l’eau, sécher et appliquer le nouveau produit.

Tout ne fonctionne pas sur tout le monde, comme n’importe quel autre produit d’ailleurs. Il faut le garder en tête, et adapter la recette si besoin. Bien évidemment, le tout-naturel n’empêche aucunement de passer par la case “véto” si besoin. Il n’est pas question de mettre en péril la santé du cheval. Le but est juste de se passer de produits secondaires, pas sains et très chers.

Je ne veux pas essayer car je n’y crois pas

Libre à chacun de faire ce qu’il veut, c’est ma règle du jeu. Mais, c’est comme pour la nourriture. Je suis sûre que quand vous étiez petit on vous disait « goûte, et après tu pourras te faire un avis ». Hé bien pour le naturel, c’est pareil.

Il y a quelques années, j’ai interviewé un cavalier. Au fil de la discussion, je lui propose l’argile pour les membres de son cheval. « Je ne vais pas enduire de bouillasse mon cheval, non, vraiment, t’as pas un vrai truc » m’avait-il répliqué…lui qui aujourd’hui achète des pots d’argile par kilo ! Comme quoi…

Pourquoi la création de ce blog ?

la bible des soins naturels et recettes maison pour le cheval

Un répertoire de bonnes recettes, d’astuces, de bon plans me paraissait une bonne idée, sans savoir si ça existait déjà. Et en cherchant, je n’ai rien trouvé de vraiment convaincant. Ou alors des choses très anciennes…sans parler des pages qui massacrent le français, qui cotisent au fan club de la dépression aiguë ou qui se transforment en « ayatollah » du naturel. Non merci ! Nous on veut du sourire !

Alors l’idée a commencé à me trotter dans la tête, et j’ai travaillé pendant plusieurs mois pour sortir un projet abouti, propre, sympa (enfin j’espère), basé sur le partage, la bonne humeur et le bien-être de nos amis les chevaux. Merci aux 3 personnes qui m’ont aidée (et supportée) pendant cette période.

Aujourd’hui c’est 50 articles, plus de 150 astuces déjà en ligne aussi bien pour le cheval, que le cavalier ou l’équipement. Faut bien varier les plaisirs ! Et on en a encore des tonnes en stock !

Avant publication, chaque produit est testé par plusieurs personnes, amélioré si nécessaire puis mis en ligne. De sorte qu’on vous propose toujours une recette simple, pas chère (ou peu chère) et qui fonctionne pour la majorité des cas (sauf pour l’exception qui confirme la règle, évidemment).

Et voilà ! Maintenant vous savez tout des coulisses de ce projet qui me ressemble si bien.

Que va-t-il se passer maintenant ? On en va pas s’arrêter en si bon chemin ! On vous prépare la mise en place d’un site “pimpé” tout beau et tout fonctionnel, 2 jolis partenariats, des nouveautés et toujours des astuces, des astuces et des astuces pour les poneys et leur cavalier en tout genre. 👍

👉 À vous de jouer !

Vous aimez le concept de l’Astucerie de l’écurie ? Vous appréciez nos astuces et notre personnalité (discrète mais toujours à fond), alors vous pouvez nous aider. Comment ? En partageant nos astuces sur vos réseaux, en parlant de nous car vous êtes nos meilleurs ambassadeurs 💜

Merci à tous pour vos retours toujours positifs ! On vous donne rendez-vous dans quelques jours pour les premières nouveautés. En attendant, on vous bisouille sur les naseaux, là où c’est tout doux 😉

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version=”4.5.1″ _module_preset=”default”][et_pb_column _builder_version=”4.5.1″ _module_preset=”default” type=”4_4″][et_pb_post_slider _builder_version=”4.5.1″ _module_preset=”default” posts_number=”3″ include_categories=”175″ orderby=”rand” meta_font_size=”1px” hover_enabled=”0″][/et_pb_post_slider][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *