“L’argent ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval” rappelle le dicton. Et il faut croire que c’est bien vrai quand on voit ce que ce sport peut coûter.

Pour autant, il y a des dépenses que l’on peut éviter ou, du moins, optimiser.

Cette expérience, je l’ai faite il y a 2 ans en arrière. Et elle a été super positive ! Pourquoi ? Car, grâce à ces économies, j’ai pu m’offrir le stage de mes rêves avec une cavalière pro de dressage.

On a parfois besoin de progresser avec une autre approche. C’est ce que je cherchais avec ce stage…Seul petit hic : il allait me coûter une fortune !

Ni une, ni deux : j’ai fait une liste de mes dépenses et j’ai cherché des solutions pour les optimiser.

Budget stage

Voici comment j’ai économisé plus de 1000 € sur mon budget cavalier pour me payer un stage hors du commun. Et tout cela en 4 mois, sans me priver plus que ça :

1.J’ai arrêté les achats inutiles

Comme beaucoup, j’ai eu une période où j’ai acheté des articles d’équitation à tort et à travers. Pour une cavalière qui monte 3 fois par semaine en club, avoir 9 pantalons, 12 ensembles tapis/bandes/bonnet, 8 doudounes assorties, des protections en or massif et j’en passe…est-ce vraiment utile ? Tout comme ce polo à 80 € qui arbore une marque “prestigieuse”. Est-ce qu’on monte mieux à cheval avec ça ?

Le jour où vous faites le calcul, je vous jure que ça fait mal ! Que d’argent dépensé pour pas grand chose. Car, juste en choisissant des produits très “grand public”, on arrive vite à 100€ pour un ensemble tapis/bonnet/bande (et je n’ai pas tapé dans des marques “qui font bien”)

Mon astuce : J’ai calmé ma fièvre acheteuse. Chaque fois que j’ai résisté à un achat, j’ai mis la somme correspondante dans une enveloppe. Le but est de vraiment mettre la somme dans l’enveloppe, il ne faut pas que ce soit virtuel !

La technique des enveloppes est un peu bête, mais tellement motivante ! On voit la somme grossir de semaine en semaine et le rêve devenir réalité petit à petit ! Perso, ça m’a stimulé à faire des efforts supplémentaires.

2. J’ai respecté la “règle des 5 jours” pour éviter les achats compulsifs

Internet c’est bien, mais bonjour les tentations ! Dès qu’on visite un site spécialisé, on trouve toujours un truc qui nous plaît. Avant de faire un achat, il existe une technique simple à mettre en oeuvre. Se forcer à attendre 5 jours avant d’appuyer sur la case “payer”. Pourquoi ? Tout simplement car en 5 jours on a le temps de se poser et de s’apercevoir que ce qu’on pensait indispensable est totalement inutile.

Mon astuce : je prépare mon panier, mais je ne le valide pas. J’attends 5 jours et quand je reviens sur le site…je suis souvent bien déçue. Au final, pas d’achats ou un achat bien moindre.

3. J’ai vendu les affaires inutiles

Troisième étape : faire du vide dans les placards ! Adieu les pantalons qu’on ne met jamais, les tapis qui stagnent au fond du placard et les protections carrément ch*** à attacher. Allez, hop, ça dégage !

Mon astuce : J’ai commencé par faire un “vide casier” dans mon club avec les tapis, bonnets et protections à petits prix.

Pour les plus grosses pièces, je les ai vendues sur un site spécialisé. À chaque vente, j’ai mis la somme dans mon enveloppe. Au final, j’ai récolté 520 €. Pas mal non ? Et j’ai enfin un placard rangé où tout est accessible.

4. J’ai commencé à faire mes produits maison

Idem pour les produits de soins. Comme je suis passée au “slow cosmétique” pour moi, il en a été de même pour le reste. J’ai commencé par faire mon démêlant crinière, un shampoing, puis mon huile de soin pour les sabots, mon baume pour les cuirs… et c’est comme ça qu’est né ce site 😉 pour partager des astuces qui peuvent servir à tout le monde.

Mon astuce : Utiliser des produits basiques qui serviront pour plusieurs recettes différentes. Ainsi, on peut acheter certains produits “en gros”. comme l’huile de coco ou l’eau d’hamamélis par exemple.

Pas une grosse économie, mais j’estime le gain à environ 100 €.

5. J’ai optimisé les dépenses annexes

Quand on fait du cheval, il y a des tentations supplémentaires : l’apéro entre cavaliers le week-end, la crêpe-Nutella en concours, les trajets pour aller prendre Untel en photo.

Sans me priver et devenir “un moine-équitant”…je me suis dit qu’on pouvait sûrement éviter quelques dépenses superflues. Il n’est pas question de tout s’interdire, simplement de consommer plus raisonnablement :

  • Le co-voiturage : Mon club est à 25 minutes de route. J’ai calculé sur Viamichelin que cela représentait 2,63 € l’aller, soit 5,20 € aller/retour. Et cela, 3 fois par semaine. Alors, nous avons commencé à covoiturer avec une copine de mon groupe. On a économisé chacune un trajet par semaine, soit 84 € en 4 mois. À rajouter dans mon enveloppe 👍
  • Un resto en moins : La coutume du vendredi : poney-resto. Sympa, mais à coup d’environ 35 € à chaque fois ça fait mal ! Une fois par mois, j’ai décidé de passer mon tour : une économie de 140 € en 4 mois
  • Le sandwich hors de prix en concours : Problème de nana mal organisée, je n’avais jamais le temps de prévoir mon pique-nique pour les jours de concours. Résultat : sandwich/boisson/tarte dégueulasse qui plombent ta carte bleue. Et la p’tite crêpe Nutella de 17h qui en rajoute une couche. Le “batch cooking” m’a aidée à prévoir mes repas en amont, même pour les jours de concours. Terminés les menus Buvette ! Soit une économie d’environ 12 à 15 € par jour de concours, et hop, dans l’enveloppe 😉

Et voilà comment j’ai “sauvé” 1048 € en 4 mois dans ma petite enveloppe…et finalement, je n’ai pas l’impression de m’être privée. Au contraire, j’ai trouvé une façon de consommer plus en adéquation avec ma vie non-cavalière.

Pour payer les 400 € restants, j’ai proposé mon aide de groom pour les cavaliers de concours. Autant optimiser ma présence sur les terrains puisque de toute façon j’y vais . À coup de quelques euros par-ci par-là, le tour est joué.

Pari tenu !

Et voilà ! Ce stage qui me paraissant inaccessible et maintenant à ma portée. Quand on a un but, c’est toujours plus facile. Et tout cela en 4 mois seulement, grâce à quelques efforts dont je suis très fière. D’ailleurs, ces petites victoires ont une saveur particulière quand on est fier de soi, non ?

Comme cette méthode a super bien fonctionné, je l’ai recommencée pour l’achat d’une selle. Et là…c’est reparti pour un tour pour un nouveau projet 😉

Comment optimiser son budget cavalier

Et quand on est proprio, on peut épargner aussi ?

Hé bien oui ! Vous pouvez aussi faire quelques économies en vous organisant un peu. Comment ?

  • prenez le temps de préparer et d’écrire votre budget mensuel sur papier (ou excel) et réfléchissez à ce qui est “fixe” ou “superflu” ;
  • achetez en gros ;
  • groupez-vous pour acheter en gros, c’est même encore mieux (plus la quantité est grande, moins on paye) ;
  • groupez la venue des professionnels : par exemple, le dentiste peut venir pour 4 propriétaires différents. Ainsi, il optimise son temps et ses déplacements (et vous aussi) et sera plus enclin à vous faire une p’tite réduc.
  • négociez certains prix ;
  • renégociez vos contrats d’assurance ;
  • optez pour du matériel de qualité qui dure (plutôt que de racheter 10 fois la même chose), et pourquoi pas d’occasion ;
  • soyez patient, une bonne affaire finit toujours par arriver ;
  • apprenez à réparer au lieu de jeter et racheter (j’ai sauvé ma paire de botte pour 45 € de cordonnier) ;
  • évitez certaines marques estampillées “poney” qui vendent un produit basique 3 fois plus cher. Un savon glycériné est un savon glycériné ;
  • traquez les bons plans ;
  • comparez les prix. Sur internet, un produit similaire peut avoir des tarifs fantaisistes : ce seau de friandises est moins cher sur un site généraliste que sur les sites spécialisés ;
  • passez un accord avec une scierie pour les copeaux, ou proposez votre aide pour l’entretien de champs non cultivés pour faire votre foin…bref, trouvez des accords avec des gens du coin ;
  • nettoyez les box toute la journée pour économiser la litière…

En piochant parmi toutes ces propositions, il y a fort à parier que vous trouverez celles qui vous conviendront et qui vous feront gagner vos euros pas à pas ! À vous le p’tit bonheur de vous offrir un truc vraiment utile…ou tout simplement de ne plus jeter l’argent par les fenêtres 💶

👉 À votre tour

Vous allez tester ces astuces ? Vous en avez d’autres ? Partagez-les avec nous sur nos réseaux sociaux :

4 Exercices de Pilate pour Des Cavaliers avec une Assiette Impeccable.

Avec le confinement, je ne sais pas vous, mais moi je m’encroûte.
Alors, on a décidé de partager nos 4 exercices de pilate (+ 1 bonus) pour conserver la souplesse de son assiette…et pas avoir l’impression d’être un vrai débutant.

La Recette Facile du DÉMÊLANT à crins dont vous ne vous passerez Plus Jamais.

Enfin un démêlant pour la crinière diy et bio facile à réaliser avec seulement 3 ingrédients. Petit bonus ultime : il fait briller la crinière et coûte moins cher que les sprays démêlants du commerce.

Le Remède Naturel et Économique pour traiter les Fourchettes Pourries.

Problème de fourchette pourrie ? Pas besoin de dépenser des mille et des cents pour le traiter naturellement. Car il existe un produit miracle simple et naturel, préventif ET curatif, qui ne coûte presque rien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Vous aimez l'Astucerie de l'Écurie ? Suivez-nous !